Mesures conservatoires immédiates …

Début 2011, l’atelier à été contacté par une commune pour une mesure de conservation préventive sur un site historique dont elle a la charge. les tableaux de grand format et fragiles ont du être traités in situ. Une équipe qualifiée a du être mise sur pied rapidement afin d’intervenir et de garantir la conservation des œuvres. Le temps joue contre nous !

Identification de l’œuvre
Artiste : anonyme
Datation : fin 17ème – début 18ème
Signature : néant
Sujet : tableau représentant le christ et ses apôtres
Technique : huile sur toile
Marque et inscription : Sur la partie senestre au centre (blason du donateur)
Dimensions de la peinture : 244 x 431 cm

Revers du tableau avant traitement

 

Le tableau a été déposé au sol, puis dépoussiéré au revers par aspiration et passage de pinceaux souples. Les moisissures ont été neutralisées par pulvérisation d’un biocide.

Après 3 jours, les microorganismes, ont été éliminés au pinceau, aspirés et une autre couche de biocide a été pulvérisée, afin de saturer le revers et protéger la surface contre le retour de ceux-ci.

Moisissures au revers

Moisissures au revers

Le châssis après dépoussiérage à subit un traitement par imprégnation afin  d’éliminer les xylophages.

Après séchage  du revers, la couche picturale a subi le même traitement au biocide, les microorganismes ont été éliminés de façon mécanique, puis une autre couche de biocide a été pulvérisée afin de saturer la couche picturale et éviter de nouvelles attaques de moisissures.

Moisissures (détail)

Moisissures (détail)

L’œuvre n’a pas été déplacée elle repose toujours dans la salle aux trésors : elle est séparée du mur par des coins en mousse afin que l’air puisse passer, des cales de polystyrène l’empêchent de subir d’éventuelles remontées capillaires et la poussière.

Une bâche de polyane protège juste la couche picturale d’éventuelles projections d’eau.

 

Ce contenu a été publié dans Chantiers, Conservation, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire