Techniques de conservation et de restauration

La restauration d’une œuvre d’art est un travail long et passionnant. Jour après jour le restaurateur voit l’œuvre renaître sous ses yeux. Beaucoup de prudence et de patience sont donc nécessaires car n’oublions pas que le processus de restauration permet de remonter le temps à la rencontre de l’histoire.

Tous les travaux de conservation et de restauration sont effectués sous la triple règle définit par la charte des restaurateurs-conservateurs:

Réversibilité – Stabilité – Lisibilité

La conservation préventive :   En influant sur quelques paramètres des conditions du lieu de conservation de vos œuvres : humidité, climat, lumière, on peut prévenir certaines altérations. Ainsi les interventions de conservation curatives peuvent être évitées…

La conservation curative : C’est une action directe et nécessaire, afin de neutraliser les dégradations qui menacent l’œuvre (exemple : écaillage important se traduisant par une perte de matière),  perte de tension, déchirures, trous, déformations, …

La restauration de la couche picturale : L’action de restauration de la couche picturale est celle qui est la plus spectaculaire aux yeux du grand public car nous intervenons directement sur les problèmes liés à la lisibilité de l’œuvre : Encrassement, oxydation des vernis , craquelures,  repeints et mastics débordants…